Les Dahus
+ Intramuros

Un plateau inhabituel : d’un côté, les nombreux, remuants et sautillants Dahus strasbourgeois et leur ska cuivré, presque à l’étroit sur la scène : 2 guitaristes, un bassiste, un batteur, un chanteur, 4 cuivres et un clavieriste-accordéoniste, vêtus de smoking sur leur chemises à fleurs tahitiennes. Un ska toujours aussi bariolé, aux accents latino, orientaux ou asiatiques qui a réjoui les amateurs.
De l’autre, le collectif iNTraMURos de Nancy, proposant quant à lui un rock post métal des plus originaux. Ces derniers ont avant toute chose complètement investi le lieu, emballant l’espace scénique d’un voile de tulle translucide, créant ainsi une sorte de cube-prison. L’arrivée du chanteur était d’ailleurs remarquablement mise en scène, puisque c’est enchaîné et traîné par un geôlier monté sur échasse qu’il a traversé la salle avant de rejoindre ses acolytes derrière leur voile diaphane. Silhouettes en ombres chinoises, projections vidéo, performances visuelles menées par des comédiens-danseurs, cet écran a été le théâtre d’explorations artistiques, se juxtaposant à la musique toute en puissance et en sensibilité à fleur de peau. Le public, surpris de prime abord, a pourtant fort apprécié la prestation.

haut bas
05.03.2005 / 21h
Les Dahus
+ Intramuros
Abonnement newsletter