La réhabilitation de la Halle - le CADHAME

La Halle Verrière de Meisenthal est un lieu de création et de diffusion culturelle pluridiciplinaire aujourd’hui reconnu par les collectivités territoriales, les artistes et le public.

haut bas
  • La Halle Verrière - vue intérieure
  • La Halle Verrière - vue de la terrasse
  • la Halle au crépuscule
  • installation de Georges Rousse - 2002 (avant la rénovation)

Ses activités actuelles découlent d’une histoire ayant commencé à la fin de l’époque industrielle.
L’ancienne verrerie de Meisenthal, au cœur du village, est à l’abandon depuis 1970. au début des années 90, deux des bâtiments qui constituent cet ancien site industriel verrier ont déjà été réaménagés, l’un en Musée du Verre et du Cristal, l’autre en Centre International d’Art Verrier (CIAV).

La  Halle de l’usine, à l’état de friche jusqu’en 2004, est un élément patrimonial important du Pays du Verre et du Cristal dont la commune de Meisenthal fait partie. 

Afin de convertir le bâtiment en lieu vivant, un projet de rénovation est né d’une forte volonté associative locale. La réhabilitation de la Halle a eu lieu en 2005, le bâtiment est désormais apte à recevoir un public de 3000 personnes. Sa superficie de 3200 m2 et son immense volume permettent d’accueillir les manifestations culturelles les plus diverses et les plus ambitieuses. Ce projet de réhabilitation de la Halle Verrière en espace culturel pluridisciplinaire a vu naître en 1996 le c.a.d.ha.me., Collectif Artistique de Développement de la Halle de Meisenthal, structure associative chargée de porter le projet culturel de cette réhabilitation. Le c.a.d.ha.me. s’appuie sur une dynamique et des partenaires locaux qui ont fait leurs preuves depuis de nombreuses années et soutient trois domaines d’activités : les musiques actuelles, les arts plastiques, le théâtre. 

Ces partenaires sont :

- L’association Eurêka, organisatrice de concerts à Meisenthal depuis 1980, conseiller artistique pour les musiques actuelles,
- Stephan BALKENHOL, artiste sculpteur d’origine allemande, résidant à Meisenthal, conseiller artistique pour les arts plastiques,
- La Compagnie Luc Amoros, de Reipertswiller (village alsacien à 20 km de Meisenthal), conseiller artistique pour le théâtre et les actions pédagogiques.

Le choix de rassembler en un même lieu, trois disciplines artistiques autour de missions de création et de diffusion culturelle découle de l’intention de croiser les publics, de les attirer vers de nouvelles découvertes culturelles et de leur permettre de rencontrer artistes et créateurs. Le c. a.d.ha.me. accorde également une grande importance à l’éducation artistique des plus jeunes, en mettant en oeuvre des actions pédagogiques en ou hors temps scolaire (pour les ateliers artistiques en milieu scolaire, voir les section Enseignants).

De 1997 à 2004, cette démarche s’est concrétisée par des manifestations artistiques dans ces trois domaines, dont le succès encourageant préfigurait les activités régulières de la Halle. Citons notamment pour cette période un concert de Zebda (1999), ou encore une installation de Georges Rousse (2002).

La première Journée Nationale des Arts de la Rue a eu lieu à la Halle en novembre 2007 : l'objectif de cette manifestation militante à l'initiative de la Fédération Nationale des Arts de la Rue était de faire connaître les artistes et leurs différents modes d'intervention. Suite à cette journée, s'est créée la FALAR (Fédération Alsace-Lorraine des Arts de la Rue), qui regroupe une cinquantaine de compagnies, et a son siège social à la Halle.
La Journée Nationale des Arts de la Rue, intitulée Rue Libre, est désormais annuelle : elle a eu lieu à Strasbourg en 2008, et investira les rues de Pont-à-Mousson cette année.
Vous pouvez consulter le blog de la FALAR ici.
 

haut bas
Abonnement newsletter